Le grèbe huppé

Le grèbe huppé

Grèbe huppé de l’étang de Meudon. Je me suis régalé malgré le froid mordant (moins 5 degrés) de cette journée du 27 février 2018, à l’étang de Meudon, à observer et photographier ce bel oiseau.  Les eaux libres de l’étang de Meudon ayant considérablement diminué avec le gel, ce grèbe, c’est retrouvé dans une petite marre proche de la berge, d’où la proximité avec celui-ci. Pendant ces heures d’observations j’ai constaté que l’oiseau passé énormément de temps à l’entretien de son plumage, une plume s’envole il la récupère et l’avale. Celles-ci avalées lui permettent de tapisser son estomac pour faciliter la digestion des poissons. Une toilette méticuleuse dans une eau glaciale ne lui fait pas peur.
C’est le plus grand des grèbes. Facile à reconnaître à sa huppe noirâtre et double, et, au printemps, à la collerette de plumes rousses et noires ornant les côtés de la tête. Cou mince, joues blanches. Patte palmée, mais chaque doigt reste indépendant (palmure lobée). Bec assez long, pointu, droit, rosé et noir.

(source : oiseaux.net)

Il n'y a pas de commentaires